dollar 32,2020
euro 35,0069
or 2.504,53
BIST 10.643,58
Adana Adıyaman Afyon Ağrı Aksaray Amasya Ankara Antalya Ardahan Artvin Aydın Balıkesir Bartın Batman Bayburt Bilecik Bingöl Bitlis Bolu Burdur Bursa Çanakkale Çankırı Çorum Denizly Diyarbakır Düzce Edirne Elazığ Erzincan Erzurum Eskişehir Gaziantep Giresun Gümüşhane Hakkari Hatay Iğdır Isparta İstanbul Izmir K. Maras Karabük Karaman Kars Kastamonu Kayseri Kırıkkale Kırklareli Kırşehir Kilis Kocaeli Konya Kütahya Malatya Manisa Mardin Mersin Muğla Muş Nevşehir Niğde Ordu Osmaniye Rize sakarya Samsun Siirt Sinop Sivas Şanlıurfa Şırnak Tekirdağ Tokat Trabzon Tunceli Uşak Van Yalova Yozgat Zonguldak
İstanbul 22 ° C
Partiellement nuageux

Thérapie hormonale substitutive (THS) et prise en charge de la ménopause

25.11.2023
A+
A-
Thérapie hormonale substitutive (THS) et prise en charge de la ménopause
Lettre d'introduction

Thérapie hormonale substitutive (THS) et prise en charge de la ménopause

ménopauseIl s'agit d'un processus naturel dans la vie des femmes et caractérisé par des changements hormonaux qui surviennent généralement entre 45 et 55 ans. Surtout avec la diminution de l'hormone œstrogène, divers symptômes inquiétants et problèmes de santé surviennent chez certaines femmes pendant cette période. C’est exactement là que l’hormonothérapie substitutive (THS) entre en jeu.

Qu'est-ce que la thérapie de remplacement hormonal?

L'hormonothérapie substitutive est un traitement conçu pour équilibrer la diminution des niveaux d'œstrogènes dans le corps. Ce traitement repose sur l’injection externe d’hormones artificielles (principalement des œstrogènes et parfois de la progestérone) dans l’organisme. L'objectif principal du THS est de soulager les symptômes liés à la ménopause et certains symptômes à long terme. ménopause pour réduire les risques pour la santé.

Quels sont les avantages du THS ?

  1. Réduire les symptômes de la ménopause : Le THS est très efficace pour réduire les symptômes vasomoteurs tels que les bouffées de chaleur, la transpiration, les palpitations et la fatigue.
  2. Prévention de l'ostéoporose : De faibles niveaux d’œstrogènes entraînent une diminution de la densité osseuse, ce qui entraîne l'ostéoporose augmente le risque. Le THS protège contre le risque de fracture en prévenant la perte osseuse et en augmentant la masse osseuse.
  3. Réduire le risque cardiovasculaire : Quelques recherches, ménopause précoce Elle montre qu’un THS débuté pendant la grossesse peut réduire le risque de maladies cardiovasculaires.
  4. Améliorer la vie sexuelle : Le THS peut aider à soulager la diminution du désir sexuel et la sécheresse vaginale qui accompagnent la ménopause.

Quels sont les risques potentiels du THS ?

Comme toute méthode de traitement, le THS comporte certains risques potentiels. Par exemple, utiliser un THS pendant plus d'une certaine période de temps, cancer du seinCela peut augmenter le risque d’accident vasculaire cérébral et de caillots sanguins (thrombose). Par conséquent, toute femme envisageant un THS devrait faire évaluer soigneusement ses antécédents médicaux, son état de santé actuel et ses facteurs de risque par son médecin.

Qui est éligible au THS ?

Un traitement hormonal substitutif est généralement recommandé dans les situations suivantes :

  1. sévère ménopause les femmes présentant des symptômes
  2. tôt ménopause Femmes ménopausées (avant 40 ans) ou dont la ménopause a été déclenchée par une intervention chirurgicale précoce
  3. L'ostéoporose les femmes à haut risque ou ayant une faible densité osseuse

Quelles formes de THS sont utilisées ?

Le THS est disponible sous diverses formes et applications :

  1. comprimés oraux
  2. Implants sous-cutanés
  3. taches cutanées
  4. gels
  5. Crèmes, anneaux et comprimés vaginaux

Chacune de ces formes et applications présente des avantages et des inconvénients, et le mode de vie, les préférences et l'état de santé de la femme jouent un rôle important dans le choix du traitement.

L'hormonothérapie substitutive joue un rôle important dans le soulagement de divers symptômes causés par la ménopause et dans la prévention des problèmes de santé à long terme associés à la ménopause. Cependant, compte tenu du profil de santé individuel et des facteurs de risque, des conseils doivent être demandés à un professionnel de santé avant de commencer le traitement. Il convient de garder à l’esprit que le THS n’est peut-être pas la bonne solution pour toutes les femmes et que des plans de traitement personnalisés doivent être créés avec les conseils du médecin.

À qui l’hormonothérapie substitutive n’est-elle pas recommandée ?

Thérapie hormonale substitutive (THS), en particulier ménopause C’est une méthode de traitement médical très utilisée pour soulager les symptômes des femmes pendant leurs règles. Cependant, ce traitement peut avoir certains effets secondaires et n’est pas recommandé dans certaines situations. Dans cet article, nous discuterons en détail des personnes susceptibles de ne pas être en sécurité pour les traitements hormonaux substitutifs.

Patients cancéreux connus et suspectés

THS, utérin connu ou suspecté et cancer du sein Il n'est absolument pas recommandé aux patients atteints de Les thérapies hormonales substitutives à base d’œstrogènes peuvent contenir des facteurs susceptibles de déclencher la croissance de ce type de cancer. Par conséquent, le diagnostic du cancer et la planification du traitement sont nécessaires en premier.

Patients présentant des saignements anormaux

Le THS est extrêmement risqué pour les patientes présentant des saignements vaginaux anormaux non diagnostiqués. Commencer un traitement hormonal sans examiner en détail les causes sous-jacentes de ces saignements peut signifier ignorer les problèmes de santé existants.

Troubles hépatiques

Les personnes atteintes d’une maladie du foie sont directement affectées par l’hormonothérapie substitutive. Le foie jouant un rôle fondamental dans le métabolisme de ces hormones, les maladies existantes peuvent compromettre l’efficacité et la sécurité du traitement.

Troubles de la coagulation

L'administration d'un THS peut être dangereuse pour les patients présentant un risque élevé de coagulation, en particulier ceux ayant des antécédents de thrombose veineuse profonde ou d'embolie pulmonaire. Les hormones peuvent affecter la coagulation et augmenter le risque existant.

Obésité, varices et hypertension

Les patients souffrant d’obésité, de varices et d’hypertension doivent également faire attention au THS. Ces conditions peuvent augmenter les effets secondaires du THS chez les personnes qui présentent déjà certains risques pour la santé.

Antécédents de problèmes cardiovasculaires

L'hormonothérapie substitutive n'est pas recommandée aux personnes qui ont eu une crise cardiaque ou qui ont connu des problèmes tels qu'une occlusion vasculaire cérébrale ou un accident vasculaire cérébral. Les hormones peuvent avoir un effet sur les vaisseaux du corps et déclencher des problèmes passés, notamment au niveau du système circulatoire.

Situations supplémentaires et situations nécessitant une utilisation prudente

Hypertension, diabète, calculs biliaires, hyperlipidémie, migraine et in utero myome Dans de tels cas, le THS doit être utilisé avec prudence. De telles conditions peuvent être gérées sous la surveillance d’un médecin et en prenant les précautions nécessaires.

Il est important que les patientes recevant un traitement hormonal substitutif subissent régulièrement des examens mammaires et utérins ainsi que des mesures osseuses. Il est essentiel que ces contrôles ne soient pas négligés en termes d'efficacité et de sécurité du traitement.

Il existe différentes formes d'administration du THS (injection, comprimés oraux, crèmes vaginales) et la forme de traitement la plus appropriée doit être déterminée par le médecin en fonction de la situation individuelle de chaque patiente. Il ne faut pas oublier que l’hormonothérapie substitutive est une décision sérieuse et doit être réalisée sous la direction d’un professionnel de santé expérimenté.

Si vous envisagez ce traitement, assurez-vous de discuter en détail de l’ensemble de vos antécédents médicaux, de vos conditions existantes et des risques potentiels avec votre médecin. De cette façon, vous pourrez déterminer ensemble l’approche thérapeutique la plus sûre et la plus efficace pour vous.