dollar 32,2376
euro 34,9867
or 2.432,15
BIST 10.622,65
Adana Adıyaman Afyon Ağrı Aksaray Amasya Ankara Antalya Ardahan Artvin Aydın Balıkesir Bartın Batman Bayburt Bilecik Bingöl Bitlis Bolu Burdur Bursa Çanakkale Çankırı Çorum Denizly Diyarbakır Düzce Edirne Elazığ Erzincan Erzurum Eskişehir Gaziantep Giresun Gümüşhane Hakkari Hatay Iğdır Isparta İstanbul Izmir K. Maras Karabük Karaman Kars Kastamonu Kayseri Kırıkkale Kırklareli Kırşehir Kilis Kocaeli Konya Kütahya Malatya Manisa Mardin Mersin Muğla Muş Nevşehir Niğde Ordu Osmaniye Rize sakarya Samsun Siirt Sinop Sivas Şanlıurfa Şırnak Tekirdağ Tokat Trabzon Tunceli Uşak Van Yalova Yozgat Zonguldak
İstanbul 26 ° C
ouvert

Cancer du sein

03.12.2023
A+
A-
Cancer du sein
Lettre d'introduction

Titres

Cancer du sein

Le cancer du sein est une maladie qui se manifeste par une prolifération incontrôlée et anormale de cellules dans le tissu mammaire, entraînant l'apparition d'une tumeur. Un changement se produit parmi les cellules qui composent le tissu mammaire pour une raison indéterminée, et cette situation se manifeste cliniquement par la formation d'une tumeur. Bien que le tissu cancéreux affecte initialement l’environnement local du sein, il peut ensuite se propager aux ganglions lymphatiques proches du sein, puis à d’autres organes du corps. Si un diagnostic précoce et une intervention rapide ne sont pas effectués, la maladie peut évoluer vers un stade très difficile, voire impossible à traiter.

Incidence et facteurs de risque

La fréquence du cancer du sein augmente à l'échelle mondiale et, selon les statistiques, elle est d'environ 100.000 à 40 cas pour 50 1 femmes. En particulier, selon des données américaines, la probabilité qu'une femme développe un cancer du sein au cours de sa vie est de 8/XNUMX. Cela révèle à quel point le cancer est courant et combien il est important pour les femmes. C’est un fait connu que la fréquence du cancer du sein augmente avec l’âge, mais certaines précautions peuvent être prises pour se protéger contre la maladie.

Facteurs de risque du cancer du sein

Soyez une femme :

Le cancer du sein est l’un des types de cancer les plus courants chez les femmes dans le monde. Bien qu'il existe un risque de cancer du sein chez l'homme, celui-ci est très rare et la majorité des cas de cancer du sein surviennent chez les femmes.

Âge et ménopause :

À mesure que vous vieillissez, le risque de développer un cancer du sein augmente également. Les femmes âgées de 50 à 70 ans sont particulièrement exposées. ménopause Ce risque persiste dans la période postopératoire. Les changements hormonaux dans le corps pendant la ménopause peuvent affecter les risques de développer un cancer du sein.

Prédisposition familiale :

Le cancer du sein peut être sous l'influence de facteurs génétiques. Si vous avez des antécédents familiaux de cancer du sein, notamment parmi vos proches au premier degré (mère, sœur ou fille), votre risque augmente. Plus le degré de consanguinité est proche et plus il y a de proches atteints d'un cancer du sein, plus le risque est élevé.

Antécédents personnels de cancer :

Les personnes ayant déjà reçu un diagnostic de cancer du sein courent un risque plus élevé de récidive du cancer ou de développer un cancer dans l’autre sein.

Âge des menstruations et de la ménopause :

Le début des règles à un âge précoce (avant 12 ans) et la ménopause tardive (après 55 ans) amènent les femmes à être en contact avec les œstrogènes pendant des périodes plus longues. Cela peut augmenter le risque de cancer du sein.

Conditions de fertilité et post-partum :

Le risque peut être légèrement accru chez les femmes qui n’ont jamais eu d’enfants ou qui ont leur premier enfant après 30 ans. De plus, comme l’allaitement réduit le risque de cancer du sein, le risque peut être légèrement plus élevé chez les femmes qui n’allaitent pas.

Thérapie hormonale :

Les traitements hormonaux à long terme, en particulier le traitement hormonal substitutif postménopausique, peuvent augmenter le risque de cancer du sein. Les études fournissent des informations claires sur la durée et la dose du traitement.

Mode de vie:

Certains éléments de la vie urbaine moderne augmentent le risque de cancer du sein. Ceux-ci incluent des facteurs tels qu’un stress intense, un sommeil irrégulier et des habitudes alimentaires.

Cigarettes et produits du tabac :

Le tabagisme et la consommation de produits du tabac sont associés à de nombreux types de cancer et augmentent également le risque de cancer du sein.

Obésité et nutrition :

Une prise de poids excessive, surtout après la ménopause, et une alimentation riche en graisses saturées sont des facteurs de risque importants pour le développement du cancer du sein. Un indice de masse corporelle sain et une alimentation équilibrée peuvent réduire ce risque.

Manque d'activité physique :

L'exercice régulier ou l'activité physique est un facteur qui peut réduire le risque de cancer du sein. On pense que l’exercice a un effet protecteur en régulant l’équilibre hormonal du corps et en renforçant le système immunitaire.

Connaître les facteurs de risque du cancer du sein et prendre des précautions contre eux est essentiel pour prévenir ou diagnostiquer précocement la maladie. Adopter un mode de vie sain, passer des contrôles de santé réguliers et suivre les recommandations du médecin sont d'une grande importance à cet égard. Il ne faut pas oublier que tous les facteurs de risque ne provoquent pas le cancer chez chaque individu ; Mais savoir est une étape puissante pour agir.

Cancer du sein et ses types : aperçu des processus de diagnostic et de traitement

Le cancer du sein est l’un des types de cancer les plus courants chez les femmes partout dans le monde. Il existe plusieurs types de cette maladie, qui ont un taux de réussite élevé avec un diagnostic précoce et des options de traitement appropriées. Alors, quels sont les types de cancer du sein et comment ces types sont-ils classés ?

Types de cancer du sein non invasif (in situ) :

La forme non invasive du cancer du sein signifie que la tumeur est confinée à l'endroit où elle est apparue et ne s'est pas propagée aux tissus environnants. Ces types sont divisés en deux comme suit :

1. Carcinome canalaire in situ (CCIS) :

Le CCIS est un stade initial au cours duquel le cancer se développe dans les cellules tapissant la surface interne des conduits mammaires. Ce type de cancer du sein est principalement détecté lors des mammographies de routine, et on sait que le succès du traitement est élevé s’il est détecté à un stade précoce.

2. Carcinome lobulaire in situ (CLIS) :

Le CCIS, quant à lui, se produit avec la prolifération de cellules cancéreuses dans les lobules du sein impliqués dans la production de lait. Le LCIS ​​n'est pas considéré comme un type de cancer, mais c'est une maladie qui comporte un risque d'évolution vers un cancer à l'avenir.

Bien que les options de traitement pour les deux types de cancer in situ soient déterminées en collaboration avec votre médecin, un suivi et des contrôles réguliers sont d'une grande importance.

Types de cancer du sein invasif :

Le cancer du sein invasif est le type de cancer dans lequel les cellules cancéreuses ont le potentiel de se propager de leur point d’origine aux tissus environnants. Les cancers invasifs les plus courants sont :

1. Carcinome canalaire invasif (IDC) :

L'IDC est la forme de cancer du sein la plus courante, représentant environ 80 % des cas. Elle se caractérise par le fait que les cellules cancéreuses acquièrent la capacité de se propager aux tissus environnants, en commençant par les canaux mammaires.

2. Carcinome lobulaire invasif (CLI) :

L'ILC est un type de cancer qui part des lobules du sein et envahit les tissus environnants. Les lobules sont les parties du sein productrices de lait et ce type de cellules cancéreuses donne généralement naissance à des tumeurs légèrement plus répandues et sans limites claires.

Ces types de cancers invasifs sont traités en fonction de leur comportement de propagation, de la taille de la tumeur et de leur propagation aux autres tissus qu'ils affectent. Les options de traitement comprennent la chirurgie, la radiothérapie, la chimiothérapie, l'hormonothérapie et les thérapies ciblées. Surtout dans les cas de cancer du sein diagnostiqués à un stade précoce, il est possible d'enlever complètement la tumeur par chirurgie et de minimiser le risque de récidive avec des traitements supplémentaires.

Ces processus de traitement, qui varient selon le type de cancer du sein, sont personnalisés pour la patiente et nécessitent une approche multidisciplinaire. Le médecin détermine généralement le plan de traitement en tenant compte de facteurs tels que l'état de santé du patient, le stade et les caractéristiques biologiques du cancer, ainsi que les préférences et le mode de vie du patient. Comme dans tous les cas, des contrôles réguliers et un diagnostic précoce constituent l’une des armes les plus importantes dans la lutte contre le cancer du sein. Vous pouvez obtenir des informations détaillées sur les types de cancer du sein, les méthodes de traitement et les mesures à prendre pour lutter contre cette maladie en consultant votre médecin.

Moyens de protection

La prévention du cancer du sein est possible grâce à un certain nombre de changements de mode de vie et de mesures préventives :

  1. Éviter les substances cancérigènes : Rester à l'écart des substances cancérigènes avérées telles que la cigarette et l'alcool est une étape importante dans la réduction du risque de cancer.
  2. Alimentation saine et sport : Une activité physique régulière et une alimentation équilibrée sont un facteur de protection pour le maintien de la santé du corps et contre de nombreux types de cancer, dont le cancer du sein.
  3. Poids idéal: L'obésité est l'un des facteurs qui augmentent le risque de cancer du sein. Par conséquent, maintenir un poids corporel idéal peut protéger contre cette maladie.
  4. Allaitement maternel: Pour les mères qui ont eu un bébé, il est prouvé que l’allaitement pendant les 6 premiers mois a un effet protecteur contre le cancer du sein.
  5. Âge de fécondité et de maternité : Il a été observé que le risque de cancer du sein est plus faible chez les femmes qui donnent naissance à leur premier enfant à un âge plus précoce.
  6. Médicaments hormonaux : On sait que les médicaments hormonaux utilisés après la ménopause peuvent augmenter le risque de cancer du sein. Il est donc très important d’agir sous l’avis et la supervision d’un médecin en ce qui concerne l’hormonothérapie.

Les recherches et les statistiques qui mettent en lumière ces informations indiquent les mesures que nous pouvons prendre individuellement pour réduire le risque de cancer du sein. Les études scientifiques et les avis d’experts soulignent l’importance d’une sensibilisation à cette question et d’un diagnostic précoce. Grâce à des contrôles réguliers, à des choix de vie adaptés et à des activités de sensibilisation au cancer du sein, la lutte contre cette maladie peut être rendue plus efficace.

Symptômes auxquels il faut prêter attention lors du diagnostic précoce du cancer du sein

Le cancer du sein est l’un des types de cancer les plus courants chez les femmes. Un diagnostic précoce est extrêmement important pour le traitement du cancer et peut sauver des vies. C'est pourquoi chaque femme devrait bien connaître les symptômes du cancer du sein et s'examiner régulièrement.

Symptômes importants du cancer du sein

  1. Masse ou dureté dans la poitrine : Les masses de 1 cm ou plus dans le sein observées lors des auto-examens sont l'un des symptômes les plus courants du cancer du sein. Les masses cancéreuses sont généralement dures, ont des bords irréguliers et ne bougent pas dans le tissu mammaire.
  2. Asymétrie mammaire : La constatation d’une nouvelle asymétrie entre les deux seins peut être un signe qui doit être soigneusement évalué.
  3. Rétrécissement du mamelon ou de la peau : Tout rétrécissement, effondrement vers l’intérieur ou développement de déformations du sein ou du mamelon doit être pris en considération.
  4. Changements cutanés : Des rougeurs, la formation de plaies, l'apparition d'eczéma, des croûtes ou des fissures peuvent être le signe de modifications cancéreuses. De plus, l’aspect peau d’orange de la peau et la rugosité du tissu mammaire doivent également être pris en compte.
  5. Changement de mamelon : Tout changement de forme ou de direction du mamelon fait partie des symptômes courants.
  6. Changements physiques: Un gonflement inhabituel des seins, une augmentation de leur taille ou une douleur autre que celle ressentie pendant les règles font partie des conditions qui doivent être vérifiées.
  7. Écoulement du mamelon : Un écoulement, particulièrement rose ou rouge, peut indiquer un écoulement anormal de liquide dans et autour du mamelon.
  8. Changements aux aisselles : Une raideur, un gonflement ou la présence d'une masse au niveau de l'aisselle peuvent être des signes importants indiquant que les ganglions lymphatiques sont touchés.

L’importance de la prévention et du diagnostic précoce

La reconnaissance précoce des symptômes du cancer du sein augmente les chances de succès du traitement. Pour sauver des vies, l’approche générale recommandée aux femmes est la suivante :

  1. Auto-examen régulier des seins : L’auto-examen des seins doit être effectué au moins une fois par mois, après la fin des règles.
  2. Examen clinique régulier : Il est important que les femmes subissent périodiquement des examens des seins par les médecins des établissements de santé.
  3. Mammographie et autres méthodes d'imagerie : Des mammographies annuelles sont recommandées pour les femmes de plus de 40 ans. Pour les personnes plus jeunes ou les personnes à haut risque, des méthodes d'imagerie plus fréquentes et différentes peuvent être utilisées selon les recommandations du médecin.

Stades du cancer du sein et son importance

Le cancer du sein est l'un des problèmes les plus importants en termes de santé des femmes et, outre le diagnostic précoce, la détermination du stade de la maladie joue un rôle essentiel dans le succès du traitement. Le stade du cancer fait référence à la taille de la tumeur, à son étendue de propagation et à sa présence dans les ganglions lymphatiques et d'autres parties du corps. Ces informations guident les spécialistes en oncologie dans la détermination de la stratégie de traitement la plus appropriée. Voici des informations détaillées sur les stades du cancer du sein et l’importance de ces stades :

  1. Stade 0 (Carcinome in situ) : Il s'agit du stade le plus précoce du cancer. Le carcinome in situ indique que les cellules cancéreuses restent confinées à leur lieu d'origine et ne se sont pas encore propagées aux tissus ou aux ganglions lymphatiques environnants. La prise en charge implique généralement des traitements locaux, par exemple une intervention chirurgicale et parfois une radiothérapie. Le cancer du sein de stade 0 a généralement un bon pronostic.
  2. Stade I : À ce stade, la tumeur mesure 2 centimètres (cm) ou moins et ne s'est pas propagée aux tissus ou aux ganglions lymphatiques environnants. Ce stade, considéré comme un cancer du sein à un stade précoce, est généralement traité par chirurgie et présente des taux de réussite élevés dans le contrôle de la maladie.
  3. Stade IIA et IIB : Le cancer du sein de stade II est divisé en IIA et IIB, selon la taille de la tumeur et si elle s'est propagée aux ganglions lymphatiques. Si la tumeur mesure moins de 2 cm et s'est propagée aux ganglions lymphatiques, ou si elle mesure 2 à 5 cm et ne s'est pas propagée aux ganglions lymphatiques, le cancer à ce stade est classé comme IIA. Si la tumeur mesure entre 2 et 5 cm et s’est propagée aux ganglions lymphatiques, ou si elle mesure plus de 5 cm et ne s’est pas encore propagée aux ganglions lymphatiques, elle est considérée comme un stade IIB. Le traitement nécessite généralement une approche combinée comprenant la chirurgie, la chimiothérapie et la radiothérapie.
  4. Stade IIIA, IIIB et IIIC : ces stades décrivent un cancer du sein localement avancé. La tumeur peut être de grande taille, les cellules cancéreuses peuvent être présentes dans plus d’un ganglion lymphatique et le cancer peut s’être propagé aux tissus environnants. Le cancer du sein de stade III indique l'agressivité de la maladie et sa réponse complexe au traitement. Le plan de traitement comprend généralement une combinaison complète de traitements chirurgicaux, chimiothérapie, radiothérapie et hormonaux.
  5. Stade IV : Le stade IV, également connu sous le nom de cancer du sein métastatique, est le stade le plus avancé au cours duquel le cancer s'est propagé à d'autres parties du corps, telles que les os, les poumons, le foie ou le cerveau. À ce stade, le cancer ne peut généralement pas être guéri, mais la qualité de vie du patient peut être améliorée et l'espérance de vie peut être prolongée grâce à des méthodes telles que la chimiothérapie, l'hormonothérapie ou les thérapies ciblées.

Définir les stades du cancer du sein est d'une importance fondamentale pour créer le plan de traitement approprié et évaluer le pronostic de la patiente. L'étape donne une idée précise de la prévalence de la maladie et donne aux médecins ; Il vous donne la possibilité de choisir les combinaisons de traitements les plus efficaces parmi des options telles que l'intervention chirurgicale, la chimiothérapie, la radiothérapie, l'hormonothérapie ou les traitements ciblés. Un diagnostic précoce peut être obtenu grâce à des mammographies régulières et à un auto-examen des seins, et les chances de traitement peuvent être augmentées en détectant le cancer à un stade plus précoce. La situation de chaque patient étant différente, les médecins élaborent un plan de traitement spécifique à chaque individu et adoptent des approches personnalisées pour lutter contre le cancer.

Méthodes de chirurgie du cancer du sein et processus de traitement

Le cancer du sein est connu aujourd’hui comme l’un des types de cancer les plus courants qui menacent la santé des femmes. Bien qu’il existe de nombreuses méthodes de traitement différentes, les méthodes les plus privilégiées sont les interventions chirurgicales. Les interventions chirurgicales utilisées dans le traitement du cancer du sein peuvent produire des taux de réussite très élevés, en fonction de la détection précoce de la maladie.

Options de traitement chirurgical

La première étape du traitement la plus courante est l’ablation chirurgicale de la tumeur cancéreuse. La chirurgie peut être réalisée de différentes manières, selon le type de tumeur cancéreuse, sa taille, son degré de propagation et les préférences de la personne. Fondamentalement, trois méthodes chirurgicales sont privilégiées :

  1. Mastectomie : La mastectomie est une méthode recommandée dans les cas où il existe une grosse tumeur ou plusieurs tumeurs. Dans cette procédure, tout le sein est retiré, y compris les tissus cancéreux. Si la patiente le souhaite, une chirurgie reconstructive peut être réalisée pour reconstruire esthétiquement le sein après une mastectomie.
  2. Mastectomie avec préservation de la peau : La mastectomie avec préservation de la peau est choisie dans les cas où il est nécessaire de retirer tout le tissu mammaire, mais où la peau du sein peut être préservée. Grâce à cette opération, il est possible de protéger la peau du sein et parfois du mamelon, et un aspect naturel est obtenu à l'aide d'une prothèse. Il s’agit d’une méthode privilégiée comme chirurgie préventive, en particulier chez les personnes ayant une prédisposition génétique mais n’ayant pas encore reçu de diagnostic de cancer.
  3. Chirurgie mammaire conservatrice : La chirurgie mammaire conservatrice ou tumorectomie est une méthode principalement utilisée dans le traitement des petites tumeurs. Lors de l’intervention chirurgicale, seules la tumeur cancéreuse et une partie des tissus sains qui l’entourent sont retirées, et la partie restante du sein est préservée autant que possible. Après une tumorectomie, un traitement de radiothérapie est généralement appliqué.

Processus de post-traitement

Après le traitement chirurgical, des traitements supplémentaires (traitement adjuvant) sont utilisés pour empêcher la récidive du cancer et ses métastases. Il s'agit notamment de la chimiothérapie, de l'hormonothérapie et de la radiothérapie. Un ou plusieurs de ces traitements peuvent être utilisés selon les besoins du patient.

  1. Chimiothérapie : En utilisant divers médicaments chimiothérapeutiques, on empêche les cellules cancéreuses de se diviser et de se propager. Le traitement commence généralement quelques semaines après la chirurgie et peut durer plusieurs mois.
  2. Hormonothérapie : Ce traitement, utilisé dans les cancers à récepteurs hormonaux positifs, vise à ralentir la croissance des cellules cancéreuses en bloquant la production d'œstrogènes par l'organisme. Ainsi, il supprime le développement de cellules cancéreuses hormono-sensibles.
  3. Radiothérapie : La radiothérapie, une méthode fréquemment utilisée après une chirurgie conservatrice du sein, vise à tuer les cellules cancéreuses restantes à l'aide de rayons X à haute énergie. Il est généralement appliqué plusieurs fois par semaine pendant 5 à 7 semaines au total.

L'importance d'un diagnostic précoce

Un diagnostic précoce dans le traitement du cancer du sein sauve des vies. Dans le cas d'un cancer du sein détecté à un stade précoce, le taux de survie à 5 ans de la patiente peut atteindre 96 %. Par conséquent, un examen régulier des seins et des mammographies sont d’une grande importance.

Elle nécessite un suivi étroit par une équipe multidisciplinaire tout au long du processus de traitement. Les oncologues, radiologues, pathologistes, radio-oncologues, chirurgiens plasticiens et équipes de soutien psychologique jouent un rôle important dans le traitement du cancer du sein. La condition de chaque patient est particulière et le plan de traitement est adapté à chaque individu. Au cours de ce processus, le patient et sa famille doivent être informés en détail et suivre un processus décisionnel complet concernant les options de traitement. Des services de santé de haute qualité, transparents et compréhensifs constituent la partie la plus importante de ce processus difficile.

cancer du sein

Approches préventives du cancer du sein : le sein entier n’est pas toujours retiré

Aujourd’hui, les approches du traitement du cancer du sein ont considérablement évolué par rapport au passé. La mastectomie, l'ablation chirurgicale de la totalité du sein et le nettoyage des ganglions lymphatiques des aisselles, qui était autrefois la méthode la plus courante de traitement du cancer du sein, n'est plus une procédure obligatoire dans tous les cas.

Dans le cancer du sein à un stade précoce, grâce aux méthodes de traitement proposées par la médecine moderne, des méthodes moins invasives peuvent être privilégiées en fonction de la taille et de la localisation de la maladie, au lieu de l'ablation complète du sein. L’une de ces méthodes consiste à préserver le sein en retirant localement la tumeur puis en appliquant une radiothérapie. La recherche montre que, chez les patientes appropriées, les traitements conservateurs du sein peuvent fournir des résultats équivalents aux taux de survie obtenus dans les cas où le sein est complètement retiré.

Cancer du sein à un stade précoce et chirurgie conservatrice du sein

Au cours des vingt dernières années, le traitement chirurgical du cancer du sein à un stade précoce a subi une sérieuse transformation grâce à des études à grande échelle et à long terme. À la suite de ces études menées sur des milliers de patientes, il a été compris que les méthodes de chirurgie mammaire conservatrice sont parallèles aux taux de survie fournis par la mastectomie.

L'importance des seins dans l'identité sexuelle et la perception du corps

Les seins ne sont pas seulement un organe physiologique pour les femmes, mais ils ont également une grande importance dans leur identité sexuelle et leur perception corporelle. C'est pour cette raison qu'aujourd'hui, les médecins traitant le cancer du sein privilégient autant que possible les méthodes préventives, en tenant compte de la situation psychologique et sociale de la patiente. Sauf conditions médicales nécessaires, toutes les autres options sont évaluées avant de recourir à la mastectomie.

Mastectomie partielle, tumorectomie et quadrantectomie

Grâce aux méthodes chirurgicales du cancer du sein telles que la mastectomie partielle, la tumorectomie et la quadrantectomie, le traitement peut souvent être effectué sans retirer la totalité du sein. Avec ces techniques, la partie où se situe la tumeur est soigneusement retirée, tandis que le tissu sain restant du sein est préservé autant que possible.

La technique chirurgicale à utiliser pour le traitement est déterminée par le médecin en fonction du stade de la maladie, de la taille et de la localisation de la tumeur ainsi que de la propagation du cancer. En préopératoire, des entretiens détaillés sont organisés avec les patients et les méthodes chirurgicales préventives ainsi que les attentes concernant ces méthodes sont clairement discutées.

Chirurgies de réparation mammaire

Dans les cas où la totalité du sein doit être retirée, des chirurgies de reconstruction mammaire peuvent être utilisées. Grâce à des techniques chirurgicales avancées et à des procédures reconstructives, des résultats esthétiques et fonctionnels très proches des seins naturels sont obtenus, et la qualité de vie et la confiance en soi des femmes sont soutenues.

Interventions chirurgicales aux aisselles : ce qu'il faut savoir sur la biopsie des ganglions lymphatiques sentinelles (SLNB)

L’une des plus grandes préoccupations des patientes atteintes d’un cancer du sein est de savoir si le cancer s’est propagé à d’autres parties du corps. Les ganglions lymphatiques des aisselles sont des indicateurs clés du potentiel de propagation du cancer du sein. Dans ce contexte, les techniques de « biopsie du ganglion lymphatique sentinelle » (SLNB) entrent en jeu pour déterminer dans quelle mesure les interventions chirurgicales doivent être complètes.

Qu’est-ce que la biopsie des ganglions lymphatiques sentinelles (SLNB) ?

Le ganglion lymphatique sentinelle est le ganglion lymphatique principal où le cancer est le plus susceptible de se propager d'abord à partir du sein. Le SLNB est une méthode mini-invasive utilisée pour déterminer si le cancer s'est propagé aux ganglions lymphatiques des aisselles, en particulier dans les cas de cancer du sein.

Application de la technique de biopsie des ganglions lymphatiques sentinelles

La procédure SLNB est réalisée lors de l'intervention chirurgicale déterminée dans le cadre du plan de traitement du patient. Au cours de la procédure, une substance radioactive ou un colorant bleu est d'abord injecté dans la zone où se trouve la tumeur. De cette façon, une carte est créée pour voir si le cancer s’est propagé à d’autres parties du corps.

Lorsque la substance injectée est véhiculée par le système lymphatique via la substance radioactive, le ou les premiers ganglions lymphatiques que la tumeur atteint potentiellement (ganglions lymphatiques sentinelles) peuvent être surveillés. Les nœuds présentant une forte activation avec un détecteur de substances radioactives (sonde gamma) sont retirés chirurgicalement et leur état est examiné dans le laboratoire de pathologie.

Si le ganglion lymphatique sentinelle capturé contient des cellules cancéreuses, l’ablation de tous les ganglions lymphatiques de la zone (dissection axillaire) peut être nécessaire. Cependant, si les ganglions lymphatiques sentinelles sont dégagés, la procédure peut être interrompue sans nécessiter une intervention chirurgicale plus approfondie.

Avantages et importance de SLNB

La méthode SLNB est d'une grande importance dans la prévention des effets secondaires tels que le lymphœdème, la limitation des épaules et l'engourdissement des bras qui peuvent être provoqués par la dissection axillaire. Grâce à cette méthode, seuls les ganglions lymphatiques affectés peuvent être touchés et les ganglions lymphatiques sains peuvent être protégés. Cela contribue à préserver la qualité de vie des patients et à accélérer le processus de récupération après le traitement.

L’exécution correcte de la procédure SLNB est vitale pour la sécurité oncologique de la chirurgie du cancer du sein. Les décisions chirurgicales concernant la zone des aisselles doivent être prises avec sensibilité afin de minimiser les effets secondaires à long terme ressentis par le patient. Une collaboration et une communication étroites entre l’équipe chirurgicale et les pathologistes sont donc nécessaires.

L'ablation et l'examen minutieux des ganglions lymphatiques sentinelles permettent de déterminer avec précision le stade du cancer du sein et d'élaborer le plan de traitement le plus approprié pour la patiente. Dans ce contexte, les techniques SLNB jouent un rôle central dans la pratique moderne de l’oncologie et ont une place importante dans le développement du traitement du cancer et dans la satisfaction des patients.

Les patients et les professionnels de la santé doivent être informés de l'importance du SLNB dans le traitement du cancer du sein, des techniques d'application et des plans de suivi du résultat du SLNB, et doivent communiquer de manière transparente sur les avantages et les limites potentielles de cette méthode.